Boîte à outils : Une approche intersectionnelle de la lutte aux violences sexuelles

 

Une pour toutes et toutes pour ELLES!

Un programme de formation portant sur l’approche féministe intersectionnelle

 

Ce projet est le fruit de plusieurs années de pratiques et de recherches-actions au Regroupement et dans les CALACS. Il s'inscrit dans notre volonté d'améliorer la santé globale et la situation sociale des adolescentes et des femmes « de la diversité » et des femmes autochtones victimes d’agressions sexuelles. Pour ce faire, le programme de formation met de l'avant différentes stratégies pédagogiques axées sur l’inclusion et la lutte contre toutes les formes de racisme, de discrimination et d’exclusion en vue d'outiller les intervenantes du réseau des CALACS dans leur travail d'intervention, de prévention et de défense de droits.

Le programme de formation est composé de cinq modules correspondant aux différents chapitres du Cahier des participantes destiné aux participantes qui suivent les formations. Pour chacun des cinq modules de formations, plusieurs activités sont proposées afin d'appuyer l’acquisition des connaissances, de susciter des réflexions personnelles et d'animer des discussions. À cette fin, le Guide d’animation destiné aux formatrices propose des fiches d’activités thématiques qui s’accompagnement parfois de présentation PowerPoint et de matériel pédagogique.

Sauf exception, chacune des fiches présente plus d’une activité : il peut s’agir par exemple, d’une activité brise-glace en introduction suivie d’une présentation théorique avec PowerPoint ou de lectures dans le Cahier puis d’un exercice personnel ou d’un travail d’équipe. Ces activités ont été jointes dans une même fiche afin de favoriser une démarche pédagogique autour du thème abordé. Néanmoins, en préparant leur atelier en fonction des besoins du groupe, les formatrices peuvent piger des activités provenant de différentes fiches, voire de différents modules.

Afin de débuter la préparation des formations, les formatrices sont invitées à lire l'Aperçu du Guide d'animation téléchargeable ici.

 

INTRODUCTION : LA DÉMARCHE DU RQCALACS VERS L’INTERSECTIONNALITÉ

Le module Introduction du Cahier de la participante offre une mise en contexte du programme de formation. Il s’accompagne d’un PowerPoint (0.1 La démarche du RQCALACS vers l'intersectionnalité) présentant un bref survol des différentes initiatives réalisées au sein du RQCALACS en faveur de l’inclusion. Ce coup d’œil historique démontre comment les réflexions collectives autour des oppressions spécifiques et de l’égalité entre les femmes ont orienté le Regroupement vers une approche féministe intersectionnelle. On y aborde, de façon critique, les termes utilisés lors de la formation, dont celui de « femmes de la diversité » désignant celles vivant à l’intersection des oppressions. Vous pouvez télécharger la fiche d'animation du module d'introduction: La démarche du RQCALACS vers l'intersectionalité.

MODULE 1 : FÉMINISMES ET INTERSECTIONNALITÉ

Le module 1 du Cahier de la participante offre une introduction à la pensée féministe intersectionnelle. Il est composé de trois fiches d’activités.

La première fiche d'animation (1.1 Débats féministes: la nécéssité du féminisme intersectionnel) traite de théories féministes : on y retrace le contexte d’émergence de l’analyse féministe intersectionnelle à travers les débats ayant animé les mouvements féministes de la deuxième vague. La présentation passe en revue certaines critiques adressées au féminisme « mainstream » et explique quelques éléments clés de l’afroféminisme. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (1.1 Débats féministes).

La deuxième fiche d'animation (1.2 Mouvement des femmes aux Québec et intersectionnelité) porte plus spécifiquement sur le contexte québécois. La présentation emprunte également un regard historique afin de retracer la présence d’analyses intersectionnelles dans le mouvement féministe québécois. On y propose une réflexion quant aux implications découlant de l’image d’un peuple québécois francophone opprimé (portée lors de la Révolution tranquille) en termes de reconnaissance des rapports de privilèges et d’oppressions au sein du mouvement des femmes. La présentation passe également en revue certains moments de tensions et d’alliances entre le mouvement des femmes « mainstream » et les féministes racisées. Une activité d’analyse de textes est suggérée afin de discuter de l’expression actuelle des tensions liées à l’adoption d’une approche intersectionnelle dans le mouvement des femmes au Québec. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (1.2 Mouvement des femmes au Québec).

Enfin, la troisième fiche d'animation (1.3 Qu'est-ce que l'intersectionnalité?) propose un jeu pour illustrer l’intersectionnalité à l’aide de cordes et des activités de définitions visant à se donner les mots pour parler d’intersectionnalité à notre manière. Une brève présentation portant sur le mouvement de la justice reproductive offre un exemple d’application d’une démarche intersectionnelle. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (1.3 Intersectionalité).

 

MODULE 2 : UNE APPROCHE INTERSECTIONNELLE DES VIOLENCES SEXUELLES

Le deuxième module de formation comporte trois fiches d’activités.

La première fiche d'animation (2.1) se présente sous forme d’une petite conférence portant sur l’analyse intersectionnelle en matière d’agressions à caractère sexuel. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (2.1 Analyse intersectionnelle de la lutte aux violences sexuelles).

La seconde fiche (2.2) se penche sur les moyens de construire un mouvement pluriel contre les violences sexuelles en exposant les revendications de différents groupes de femmes vivant à l’intersection des oppressions et en discutant des mesures d’inclusion mises de l’avant dans les CALACS. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (2.2 Mouvement pluriel)

La dernière fiche (2.3) de ce module porte sur le travail de sensibilisation et explore les défis liés à la construction d’un message inclusif qui illustre la diversité des réalités face aux violences sexuelles sans stigmatiser ou victimiser certaines communautés. L’analyse d’une vidéo de sensibilisation est proposée afin de discuter des stéréotypes et préjugés qui s’insinuent parfois dans les discours de prévention. Les participantes sont invitées à analyser leurs propres activités de prévention et à discuter des moyens permettant de les rendre plus inclusives. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (2.3 Prévention inclusive).

 

MODULE 3 : INTERVENTION FÉMINISTE INTERSECTIONNELLE

Le troisième module de formation est composé de six fiches d’activités. Celles portant sur l’intervention féministe (fiches 3.1 et 3.2) et les chocs identitaires au sein d’une relation d’aide (3.6) s’adressent spécifiquement à des intervenantes. Les autres abordent le thème des stéréotypes et préjugés (fiche 3.3), des privilèges (3.4), de la culture (3.5) et conviennent à tout public.

Dans un premier temps (fiche 3.1), les intervenantes sont invitées à revisiter les principes, objectifs et stratégies de l'intervention féministe et à discuter des défis actuels que rencontre cette approche. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (3.1 Intervention féministe en agressions sexuelles). Par la suite (fiche 3.2), nous explorons l'évolution de ces outils d'intervention au sein de l'approche féministe intersectionnelle. Une activité en sous-groupes est suggérée afin de réfléchir aux réalités particulières des femmes de la diversité et aux moyens d'offrir des interventions féministes adaptées à leurs besoins spécifiques. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (3.2 De l'IF à l'IFI: revisiter les trois grands principes fondateurs) et d'un tableau (Annexe A) décrivant l'intervention féministe intersectionnelle.

Les fiches suivantes permettent d’aborder différentes facettes des rapports de pouvoir qui peuvent s’immiscer dans une relation d’aide. On y aborde le thème des préjugés (fiche 3.3) par le biais d’une vidéo et de témoignages illustrant les impacts de l’oppression intériorisée (Lexique). À l’aide d’un exercice individuel, les participantes sont invitées à identifier leurs propres préjugés. Cette fiche s'accompagne d'un PowerPoint (3.3 Les rapports entre la femme et l'intervenante). Les participantes sont également amenées à prendre conscience de leurs privilèges (fiche 3.4) lors d’un exercice en petits groupes. Les privilèges (Annexe B) sont abordés dans une démarche visant la prise de responsabilités plutôt que la culpabilité. Les activités de la fiche 3.5 posent un regard critique sur notre manière d’aborder l’identité et la culture « des Autres ». On y propose deux exercices individuels pour rendre visibles nos propres référents identitaires.

Enfin, la dernière fiche (3.6) du module 3 offre un cadre d’analyse pour comprendre les tensions liées à des différences culturelles en contexte d’intervention. Elle est composée d’une partie théorique comprenant lectures et exercices individuels et des discussions portant sur des situations de « choc identitaire » pour se familiariser avec les ressources qui sont à notre disposition pour y faire face.

 

MODULE 4 : INCLUSION ET ACCESSIBILITÉ

Composé de quatre fiches d’activités, le module 4 met de l’avant l’approche inclusive et le principe d’accessibilité universelle afin d’offrir aux groupes de femmes des outils concrets pour favoriser la diversité et l’équité.

La première fiche (4.1) explore les notions de base de l’approche inclusive : égalité versus équité, inclusion versus assimilation, discrimination indirecte, obligation d’accommodement, etc., et propose une activité de discussion en sous-groupe autour de citations et d’images illustrant les défis de l’équité. Cette fiche s'accompagne d'un PowerPoint (4.1 L'approche inclusive: pour une réelle égalité entre les femmes) et d'un lexique.

La fiche 4.2 portant sur l’accessibilité universelle se compose d’une présentation et de lectures offrant des exemples de mesures d'accessibilité pouvant être appliquées dans les communications, les activités et les infrastructures des organismes communautaires. Cette fiche est accompagnée d'un PowerPoint (4.2 l'Accessibilité universelle).

Les activités de la fiche suivante (4.3) visent à susciter une réflexion autour de la représentativité des femmes de la diversité au sein des groupes communautaires, tant au niveau de la vie démocratique que des emplois. La mise en situation d’un processus d’embauche permet d’analyser nos pratiques en matière d’accessibilité en emploi et de réfléchir aux moyens de favoriser la diversité au sein de nos équipes de travail (Activité: choisir une nouvelle travailleuse pour le CALACS). Cette fiche s'accompagne d'un PowerPoint (4.3 Représentativité et accès à l'emploi)

La dernière fiche (4.4) de ce module vise l’opérationnalisation des concepts vus précédemment. Les activités sont destinées à des membres d’un même organisme, car il s’agit de réfléchir aux défis d'inclusion propres à notre groupe et de discuter des mesures d'inclusion qui pourraient être implantées. Ces exercices sont réalisés en suivant une méthodologie proposant des outils de planification et des mesures d’inclusion. Cette fiche s'accompagne d'un PowerPoint (4.4 Adopter des politiques d'inclusion).

 

MODULE 5 : ENSEMBLE! COALITIONS, RELAIS ET DÉMARCHAGE

Composé de trois fiches d’activités, le module 5 se penche sur les stratégies de démarchages et d'alliances favorisant la mobilisation d’un mouvement pluriel et inclusif. Un seul PowerPoint (5 Ensemble! Démarchage, relais et coalitions) est nécessaire pour l'ensemble du module. 

La première fiche (5.1) aborde la notion de coalition et présente un jeu ainsi que des questions de discussion pour réfléchir à la constitution de nos organismes, à notre vision des alliances et à notre capacité à travailler d'égal à égal avec des groupes de femmes ayant des priorités qui peuvent diverger des nôtres. Par la lecture de textes et par le biais d'une discussion, les participantes sont également invitées à se questionner sur le « nous-femmes » et à explorer les propositions liées au concept du « nous-féministes ».

La seconde fiche (5.2) propose une courte présentation pour se familiariser avec le rôle de la médiatrice socioculturelle en tant que personne-ressource réalisant le pont entre un organisme et une communauté.

La dernière fiche (5.3) propose des lectures et un exercice individuel démontrant la nécessité de rejoindre une diversité de groupes de femmes en déployant différentes approches proactives. La présentation aborde les différentes facettes des stratégies de démarchage visant à rejoindre les femmes là où elles sont. Les participantes d’un même groupe sont ensuite invitées à travailler en équipe pour planifier des activités de démarchage afin de rejoindre le groupe cible qu’elles auront identifié suite à un exercice d’analyse de la population et de leurs objectifs comme organisme (Travail préparatoire). 

 

Voici liste des annexes du Cahier de la participante:

Annexe A Tableau intervention féministe intersectionnelle: principes, objectifs et stratégies

Annexe B Listes des privilèges 

Annexe C Amélioré la communication interculturelle 

Annexe D Grille d'analyse d'un choc identitaire

Annexe E L'inclusion dans les Calacs: défis et pratiques prometteuses

Annexe F Tableau de planification des stratégies d'inclusion et d'accessibilité

Annexe G Exemple de planification: inclusion des femmes ayant des limitations fonctionnelles

Annexe H Formulaire portant sur les besoins particuliers

Des mots pour parler de diversité : lexique

Actualités RQCALACS

18
mar

La Ministre de la justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia Lebel, accompagnée de Mme Hélène David, Mme Véronique Hivon et Mme Christine Labrie (toutes les trois respectivement Députées de Marguerite-Bourgeoys, Joliette et Sherbrooke) ont annoncé, ce matin, la création d’un comité d’expert.e.s sur l'accompagnement des victimes d'agressions à caractère sexuel et de violence conjugale. Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) salue cette initiative qui s’inscrit selon nous dans une recherche de pistes de solutions basées sur le partage d’expériences et d’expertises entre les groupes terrains et les instances politiques.

Lire la suite »

25
fév

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) et le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) sont fiers de dévoiler les résultats de l’évaluation des effets du programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, un programme novateur visant à diminuer la tolérance sociale vis-à-vis la violence sexuelle.

Lire la suite »

15
jan

Montréal, mardi le 15 janvier 2019 – Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) reçoit favorablement la mobilisation de plusieurs élues autour de l’enjeu des violences sexuelles. Une solidarité transpartisane concernant l’adaptation de notre système de justice aux besoins et réalités des survivantes pourrait constituer un pas important vers un véritable changement culturel permettant d’enrayer ce fléau social.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »