Statistiques

Quelques statistiques générales concernant les agressions sexuelles au Québec

5% des crimes sexuels sont rapportés à la police (JURISTAT, 2014

3 plaintes pour agressions sexuelles sur 1000 se soldent par une condamnation  (JURISTAT, 2014)

96,8 % des agresseurs sont des hommes (Sécurité publique, 2013) et 78,1% des victimes sont des femmes (Sécurité publique, 2013)

Les deux tiers des victimes ont moins de 18 ans  (Sécurité publique, 2013)

Les deux tiers des infractions sexuelles sont commis dans une résidence privée (Sécurité publique, 2013)

La majorité des victimes connaissent l’auteur présumé, soit 85,6 % des victimes mineures et 68,3 % des victimes adultes. (Sécurité publique, 2013)

 Statistiques internes compilées au sein des CALACS membres pour l'année 2014-2015

  • Près de 42% des femmes attendent 13 ans et plus avant de demander de l’aide dans nos centres

  • 76.3% des demandes sont liées à l’inceste ou à une agression sexuelle dans l’enfance ou l’adolescence

  • Plus de 47.5% des femmes ont 30 ans et plus

  • La honte, la culpabilité et les peurs associées à la violence sexuelle peuvent maintenir les victimes pendant très longtemps dans le silence

  • 87% des agressions sexuelles sont commises dans un domicile privé

  • 96.8% des agresseurs sont connus des victimes

  • 39% des agressions sexuelles sont commises dans un domicile que la victime partage avec l’agresseur,16% au domicile de la victime, 22% au domicile de l'agresseur, 6.3% dans un lieu public ou à l'école, 4% au travail et 1.4% dans les transports

  • Plus de 27% des femmes et des adolescentes demandent de l’aide à un CALACS dans l’année qui suit l’agression

  • 15.3% des agresseurs sont des adolescents

 

En 2014-2015, les CALACS ont reçu 1 850 demandes d'aide. 80% de ces demandes provenaient de femmes et d'adolescentes qui appelaient pour la première fois. Les rencontres en individuel représentent 80% des heures de service et les rencontres de groupe 20%. Les interventions portent sur les suivis individuels, les suivis de groupe, l'accompagnement judiciaire ou médical, le soutien aux proches et les références.

En 2014-2015, les CALACS ont rencontré 35 939 personnes par le biais de leurs activités de prévention et de sensibilisation dont 29 943 jeunes du milieu scolaire. Les CALACS offrent de la formation aux groupes communautaires, aux intervenants institutionnels (travailleuses sociales, personnel médical, intervenants judiciaires, policiers) pour un total de 5 996 personnes rencontrées.

La population en général sont également rejointes par des événements, des conférences et des interventions médiatiques.

Consultez les faits saillants des statistiques 2017-2018 du RQCALACS.

 

 

Taux de condamnations pour agression sexuelle, 2014

Actualités RQCALACS

29
oct

C’est avec grande déception que le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) avait accueilli la proposition du conseil d’administration de la FFQ souhaitant forcer une prise de position des membres sur le débat entourant la prostitution.

Lire la suite »

12
oct

À pareille date l’an dernier, les réseaux sociaux étaient pris d’assaut par des milliers survivant.e.s d’agression à caractère sexuel qui témoignaient de leur vécu sous le mot-clic #MeToo, alors qu’une actrice hollywoodienne, Alyssa Milano, propulsait le mouvement initié par la militante afro-féministe Tarana Burke. Aujourd’hui, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) réitèrent la nécessité d’un véritable changement de culture PERMANENT et des actions soutenues pour contrer les violences sexuelles.

Lire la suite »

28
sep

Lettre ouverte suite au point de presse du Parti Québécois du mercredi 26 septembre 2018 Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) constate la sortie du Parti Québécois– représenté par la vice cheffe du Parti Québécois, Véronique Hivon, ainsi que les candidats Carole Poirier (Hochelaga Maisonneuve), Maka Kotto (Bourget), Jennifer Drouin (Sainte-Marie–Saint-Jacques) et Marie-Aline Vadius (Laurier-Dorion)- pour rappeler l’importance de donner suite au mouvement #moiaussi.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »