19 septembre : Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes

10 septembre 2014

Les CALACS invitent la population à se joindre aux activités organisées dans les différentes régions du Québec le 19 septembre 2014 pour souligner la 33ème édition de la Journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes (JACVSFF).

 

Les agressions sexuelles c'est non! Ensemble réagissons !

N'hésitez pas à contacter le CALACS de votre région pour plus de détails sur l'activité locale.

 

Amos, 19 septembre

  • Marche animée en hommage au courage des victimes d’inceste, à partir du Parc de la Cathédrale, dès 18h30.  Pour plus d’info : CALACS Abitibi

 

Chateauguay et Candiac, 19 septembre

  • Distribution de tracts de sensibilisation; rendez-vous au CALACS de Châteauguay à 18h00.  Confirmer votre présence  avant le mercredi 17 septembre  17h au 450 -699-8258.   Pour plus d’infos : CALACS Châteauguay  et page facebook de l’événement

 

Cowansville et Granby, 19 septembre

  • Marche à partir du Centre des femmes des Cantons (119, boul. Dieppe) dès 18h30.  La marche se déroulera de 19h à 20h30, pour un trajet de 1.2km et se terminera au Parc Davignon. Pour plus d'infos : CALACS de Granby et la Coalition des groupes de femmes de la Haute-Yamaske et Brome-Missiquoi.

 

Drummondville, 19 septembre

 

La Malbaie, 19 septembre

  • Ciné-discussion autour du film « Elle ne pleure pas, elle chante ». Renseignez-vous auprès du CALACS de Charlevoix.

 

Lévis, 20 septembre

  • Marche « La rue, la nuit, femmes sans peur » à partir de l’église St-Joseph (291, rue St-Joseph, Lévis), dès 19h30, suivie d’une soirée à La Maison des aînés (10, rue Giguère) à 20h45.  Vous êtes invités à porter du blanc pour la marche et venir entendre les témoignages de survivantes d’inceste (CALACS À Tire d’Aile en collaboration avec plusieurs organismes)

 

Montréal, 19 septembre

 

Rouyn-Noranda, 19 septembre

  • Café-discussion sur le thème de l’inceste, au Best Western Albert, 84, avenue Principale, salle Apéri, de midi à 13h30. Plus d'informations : Point d’Appui-CALACS

 

Saguenay et Chicoutimi, 19 septembre

  • Conférence de presse dans le cadre du cours « Comportement humain et sexualité » à l’UQÀC. Organisée par : la Maison Isa-CALACS Chicoutimi en collaboration avec le Centre jeunesse et ACSM)

 

Saint-Jérôme, 19 septembre

  • Kiosque interactif sur la place de la vieille gare (à l’intérieur en cas de pluie), entre 15h et 18h. Plus d'informations : CALACS-Laurentides.

 

Sept-Îles, 19 septembre

 

Sherbrooke, 19 septembre

  • Marche suivi d’un rassemblement d’organismes communautaires, dès 17h30. Plus d'informations : CALACS Agression Estrie

 

Trois-Rivières, 20 septembre

 

Val-David

  • Peinture SUR la rue avec huit artistes des Hautes Laurentides, sur la rue de l’Académie, en face de l’église, de 16h à 19h. Plus d'informations : L’Élan CALACS

 

Victoriaville

  • Journée de sensibilisation au Centre commercial «La Grande Place des Bois-Francs», de 9h à 21h. Plus d'informations : CALACS Unies-Vers-Elles, 819-751-0755. 

 


La 35ème édition sous le thème de l'inceste;  une violence sexuelle contre les filles, toujours subie et toujours taboue

 

Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) souligne, le vendredi 19 septembre 2014, la 33e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes sous le thème de  l’inceste.

Cette journée est un moment clé pour dénoncer la violence sexuelle et sensibiliser la population à la réalité des agressions sexuelles. Il est regrettable de constater que l’inceste reste et demeure une réalité et une violence sexuelle constante dont le dévoilement constitue un obstacle presque insurmontable pour les victimes. L’inceste est un acte de violence sexuelle, un acte de domination et d’abus de pouvoir. Il s’agit d’un problème de société et non d’une maladie ou d’une déviance individuelle d’un agresseur.

Les statistiques des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) révèlent que 75% des demandes d’aide sont liées à l’inceste ou à des agressions commises dans l’enfance ou dans l’adolescence. Près de la moitié des victimes rencontrées dans les CALACS ont attendu 13 ans ou plus avant de demander de l’aide en raison de la honte, de la peur et de la culpabilité.

L’Insomnie, les cauchemars, les troubles alimentaires, la toxicomanie, la dépression ou la faible estime de soi sont autant de conséquences dont souffrent physiquement et mentalement les victimes d’inceste. Les coûts sociaux de cette violence sont donc très élevés.

De plus, le traitement judiciaire des victimes est difficile : on estime que seulement 10% des agressions sexuelles sont dénoncées à la police. Les délais sont longs, les procédures pénibles et les sentences souvent insatisfaisantes.

Les mesures pénales doivent se conjuguer à d’autres initiatives qui permettront de prévenir l’inceste. Le retour des cours d’éducation sexuelle à l’école demeure une recommandation primordiale des CALACS  qui , par leurs activités de prévention, rejoignent des milliers de jeunes dans les écoles.

Les enfants et les femmes ont droit de vivre en sécurité et dans l’égalité. L’inceste bafoue leurs droits humains les plus fondamentaux. Soulignons les réalités particulières des femmes autochtones et des femmes handicapées dont le risque d’être agressées est de deux  à trois fois plus élevé

La Journée d’action contre la violence sexuelle du 19 septembre prochain, est un des moyens que nous avons choisi pour sensibiliser le public sur l’inceste. Nous voulons y mettre un terme!

 


Qu'est-ce que la Journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes ?

 

La JACVSFF met en évidence l’analyse et les compétences du RQCALACS et des CALACS en matière d’agression à caractère sexuel. Lors de cette journée, plusieurs activités sont organisées par les CALACS dans chaque région du Québec. Elle est donc une occasion marquante de visibilité.

Traditionnellement, cette journée a lieu le 3e vendredi de septembre (sauf exception) et au Québec, elle est issue de l’action féministe nord-américaine des années 70 «La rue la nuit les femmes sans peur».

Initialement la première marche aux chandelles pour protester contre la violence faite aux femmes a eu lieu lors du «Tribunal international des crimes contre les femmes» tenu à Bruxelles en mars 1976. D’autres marches féministes ont eu lieu dans différentes villes européennes en 76 et 77 en réaction aux statistiques de viol ou pour revendiquer le droit de sortir le jour et la nuit sans craintes. La 1ère marche nord-américaine de femmes s’est tenue à Philadelphie en 1975 pour protester contre le meurtre de la microbiologiste Susan Alexander Speeth. Par la suite une autre marche s’est tenue dans le « red-light » de San Francisco en novembre 1978 pour protester contre le viol et la pornographie. À partir de cette date, l’évènement est devenu une commémoration annuelle.

L’objectif de la journée d’action est de démontrer notre volonté de lutter contre les agressions à caractère sexuel et le régime de la peur qui les entoure. Nous croyons qu’en nous unissant, nous pourrons faire changer les mentalités et les enrayer.

 

Les agressions sexuelles c’est non. Ensemble réagissons!

Actualités RQCALACS

15
jui

Montréal, le 15 juin 2017 – À l’occasion d’une audience devant le Tribunal Administratif du Québec (TAQ), plusieurs regroupements unissent leur voix pour dénoncer une faille du système d’aide sociale qui prive des victimes d’actes criminels de leurs indemnités.

Lire la suite »

4
jui

À tous les deux ans, le RQCALACS organise un congrès pour ces membres afin de leur permettre d’échanger sur les enjeux entourant la violence sexuelle faite aux femmes et pour actualiser leurs pratiques et discours. Plus d’une centaine d’intervenantes et de militantes de partout au Québec sont attendues cette année.

Lire la suite »

29
mai

Montréal, lundi 29 mai 2017. Entre midi et 13h, partout à travers le Québec, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS), incluant les membres du Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), participent à un die-in devant les bureaux de leurs députéEs provinciaux. Par cette action, ils veulent démontrer que malgré l’annonce de rehaussement de 10 M$ du Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC), les OCASSS se meurent !

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

38 ans de lutte contre la violence sexuelle : Diversité. Communication. Intervention.

Lire la suite »