Campagne contre les violences vécues par les femmes locataires

06 décembre 2016

Entrées par effraction, tentatives d’extorsion ou chantage, harcèlement, menaces, agressions sexuelles : les femmes se retrouvent trop souvent prisonnières de l’endroit qui devrait être, au contraire, leur hâvre de paix. 

Des rapports de pouvoir inégalitaires s’établissent entre les propriétaires ou concierges et les locataires ou chambreuses - auxquels s’ajoutent les inégalités entre les sexes - et enchaînent, emprisonnent et emmurent les femmes dans un cercle de violence dévastateur, duquel il est difficile de se sortir. Tant la loi du silence que la pauvreté contraignent les victimes à se taire, par peur de perdre leur logement.

Pour dénoncer la situation, sensibiliser la population et sommer le gouvernement d'agir, nous vous invitons à deux actions :

SIGNER ET DIFFUSER LA PÉTITION
En ligne sur le site de l’Assemblée nationale
En version papier, à faire circuler dans votre réseau. 

ENDOSSER ET DIFFUSER LA DÉCLARATION contre les violences vécues par les femmes dans le logement.

Le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, une action aura lieu à Québec pour présenter la pétition et la déclaration.

Source : FRAPRU

Actualités RQCALACS

5
jui

À la sortie du documentaire «La parfaite victime», nous rappelons que l’enjeu n’est pas d’encourager ou non les survivantes à se tourner vers les tribunaux, mais bien de s’assurer que celles qui choisissent de le faire y soient bien accueillies, écoutées et accompagnées.

Lire la suite »

6
avr

En étroite collaboration avec l'équipe, la personne aura pour mandat de voir à l’avancement des problématiques entourant les agressions à caractère sexuel, à la consolidation et à la visibilité dans l’espace public du RQCALACS et de ses membres.

Lire la suite »

16
mar

À la veille de la 4e semaine de travaux parlementaire sur l’analyse du projet de loi PL84; Loi visant à aider les personnes victimes d'infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement sous la direction de Simon Jolin-Barrette, un groupe composé de victimes, de juristes expert.e.s et d’associations de défense des droits des victimes demandent que d’autres amendements seront déposés par le Ministre afin que la réforme du programme d’indemnisation des victimes d’actes criminels (IVAC) ne vienne pas entacher des droits déjà acquis dans la loi actuelle.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

Projet vedette

«Courageuses de toutes façons… À notre façon!»

Lire la suite »