Campagne contre les violences vécues par les femmes locataires

06 décembre 2016

Entrées par effraction, tentatives d’extorsion ou chantage, harcèlement, menaces, agressions sexuelles : les femmes se retrouvent trop souvent prisonnières de l’endroit qui devrait être, au contraire, leur hâvre de paix. 

Des rapports de pouvoir inégalitaires s’établissent entre les propriétaires ou concierges et les locataires ou chambreuses - auxquels s’ajoutent les inégalités entre les sexes - et enchaînent, emprisonnent et emmurent les femmes dans un cercle de violence dévastateur, duquel il est difficile de se sortir. Tant la loi du silence que la pauvreté contraignent les victimes à se taire, par peur de perdre leur logement.

Pour dénoncer la situation, sensibiliser la population et sommer le gouvernement d'agir, nous vous invitons à deux actions :

SIGNER ET DIFFUSER LA PÉTITION
En ligne sur le site de l’Assemblée nationale
En version papier, à faire circuler dans votre réseau. 

ENDOSSER ET DIFFUSER LA DÉCLARATION contre les violences vécues par les femmes dans le logement.

Le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, une action aura lieu à Québec pour présenter la pétition et la déclaration.

Source : FRAPRU

Actualités RQCALACS

24
mai

Hier en fin d’après-midi, la CFVF a rencontré le chef du Parti québécois, Jean François Lisée, accompagné de la vice cheffe, Véronique Hivon, et de la représentante de la condition féminine, Catherine Fournier. La CFVF a bien entendu exigé une rencontre avec chacun des chefFEs de partis mais tous n’ont pas donné suite à cette invitation. Cette première rencontre devrait donc être annonciatrice des suivantes…

Lire la suite »

4
avr

Québec, le 4 avril 2018 - Un regroupement historique de personnalités politiques, de personnes impliquées depuis longtemps en faveur des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que de représentants d’organismes venant en aide aux femmes et aux hommes qui ont subi ces sévices se sont regroupés, en ce 4 avril 2018 à Québec, pour réclamer l’abolition du délai de prescription prévu dans le Code civil du Québec pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale. Or, le 19 décembre dernier, le Protecteur du citoyen du Québec rendait un avis important en cette matière qui donne une forte légitimité aux revendications de ces victimes.

Lire la suite »

3
avr

Un rassemblement sans précédent en faveur de l’abolition du délai de prescription pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que pour l’obtention d’un soutien adéquat à ces personnes

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Commande d'outils de sensibilisation

Lire la suite »