Attitude aidante #10 OFFRIR DU SOUTIEN

03 septembre 2016

Assurez la personne de votre disponibilité, que ce soit pour en parler ou pour l’accompagner dans ses démarches. Ne la laissez pas seule. Peut-être avez-vous été victime d’agression sexuelle vous-même et que les dévoilements d’une autre personne vous font revivre votre propre agression ou que vous ne vous sentez tout simplement pas en mesure d’offrir un soutien adéquat à ce moment précis pour toutes sortes de raisons. Ne vous culpabilisez pas et surtout, respectez vos limites. Par contre, Si vous vous sentez incapable d’aider la personne, il est important de le lui dire et de l’aider à trouver une autre personne qui sera en mesure de le faire. Vérifiez si la personne à un réseau de soutien (famille, amis) qui pourrait l’aider.

 

*Cette mise en situation est fictive, elle est uniquement présentée à titre d’exemple :

Michelle va voir son amie Nicole lors d’un tournoi de basketball parce qu’elle ne sait plus si elle va rester dans l’équipe. Nicole est surprise et lui pose des questions. Michelle finit par lui raconter que leur entraîneur l’a menacée de l’exclure de l’équipe si elle ne lui faisait pas une fellation. « J’ai tellement honte mais je ne voulais pas perdre ma place dans l’équipe... ». Or, depuis cet épisode, Michelle ne se sent pas bien, elle a peur et fait beaucoup de cauchemars. « Je suis là pour toi » lui dit Nicole, « je t’aiderai si tu as besoin d’accompagnement dans tes démarches, que ce soit pour porter plainte contre lui, ou d’aller en parler à l’infirmière de l’école.»

 

Téléchargez la version PDF de l'attitude aidante # 10

La campagne #OnVousCroit

 

Voir les attitudes aidantes précédentes

 

Actualités RQCALACS

20
fév

Ça fait maintenant presque qu’un an et demi qu’on propage le message #OnVousCroit dans les médias traditionnels et sociaux lorsqu’il est question de violence sexuelle. Depuis, on nous reproche de croire les yeux fermés, on nous accuse de sexisme inversé et de nous penser au-dessus des lois, on nous traite d’extrémistes et on nous dit que notre message nuit à notre crédibilité. À tous-tes les sceptiques, qui jugent que notre message #OnVousCroit est futile, vous trouverez, dans les lignes qui suivent, les raisons pour lesquelles nous ne cesserons pas de l’utiliser.

Lire la suite »

9
fév

Montréal, jeudi le 9 février 2017 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) juge inadéquate la déclaration de Gerry Sklavounos et souhaite que le gouvernement Couillard décide de ne pas le réintégrer à son caucus.

Lire la suite »

8
déc

Nous, le Comité conseil du Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), vous écrivons aujourd’hui, à l’occasion des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes, au sujet de la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles (Stratégie). L’objectif de notre comité est de remettre au centre de la lutte contre les violences sexuelles, les réalités et les expériences plurielles des femmes qui sont traditionnellement mises en marge de la société.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne contre les violences vécues par les femmes locataires

Lire la suite »