Attitude aidante #5 ASSURER LA CONFIDENTIALITÉ

08 septembre 2016

Assurez  la  personne  de  votre  discrétion  et  de  la  confidentialité,  à  moins que  les agressions persistent et que sa sécurité soit compromise. La victime a pris son courage à deux mains avant d’en parler. Le fait qu’elle vous ait choisi-e est une grande preuve de confiance,  ne  la  décevez  pas. Il  est  important  pour  vous  de  prendre  soin  de  ce lien  de confiance et de rassurer la personne que tout ce qu’elle vous dit reste entre vous deux et que vous n’allez pas en parler à personne, sauf si elle le souhaite et vous le demande
explicitement.

*Cette mise en situation  est fictive, elle est uniquement présentée à titre d’exemple:

Depuis qu’elle est arrivée au Québec pour y rejoindre son mari, Vashti ne le reconnaît plus. L’homme doux et généreux qu’elle a marié est devenu agressif et exige  des  relations  sexuelles  même lorsqu’elle  n’est pas  consentante.  Il  l’a menace  de  la  renvoyer  dans  leur  pays  et  de  garder  leurs  enfants  avec  lui  si  elle ne se plie pas à ses désirs. Vashti a peur et ne veut surtout pas quitter le Québec. Elle se sent prise et ne sait plus quoi faire. Elle décide enfin de se confier à Olga, une travailleuse du centre d’accueil pour immigrantes de son quartier «je  ne veux  pas  perdre  mes  enfants.» Olga  est  outrée  par  ce  que  lui  raconte  Vashti et aurait envie de dénoncer la situation à la police, mais elle se retient parce qu’elle comprend la peur de Vashti et lui promet que tout ce qu’elle lui dévoile restera entre elles. «Ne t’inquiètes pas Vashti, je n’en parlerai à personne sauf si tu me le demandes.»

  Téléchargez la version PDF de l'attitude aidante #5

La campagne #OnVousCroit

 

Voir les attitudes aidantes précédentes

 

Actualités RQCALACS

31
mai

Le RQCALACS est à la recherche d'une organisatrice communautaire féministe ayant de l'expérience au niveau de la vie associative et de l'organisation d'événements. Entrée en poste en août 2018

Lire la suite »

24
mai

Hier en fin d’après-midi, la CFVF a rencontré le chef du Parti québécois, Jean François Lisée, accompagné de la vice cheffe, Véronique Hivon, et de la représentante de la condition féminine, Catherine Fournier. La CFVF a bien entendu exigé une rencontre avec chacun des chefFEs de partis mais tous n’ont pas donné suite à cette invitation. Cette première rencontre devrait donc être annonciatrice des suivantes…

Lire la suite »

4
avr

Québec, le 4 avril 2018 - Un regroupement historique de personnalités politiques, de personnes impliquées depuis longtemps en faveur des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que de représentants d’organismes venant en aide aux femmes et aux hommes qui ont subi ces sévices se sont regroupés, en ce 4 avril 2018 à Québec, pour réclamer l’abolition du délai de prescription prévu dans le Code civil du Québec pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale. Or, le 19 décembre dernier, le Protecteur du citoyen du Québec rendait un avis important en cette matière qui donne une forte légitimité aux revendications de ces victimes.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Commande d'outils de sensibilisation

Lire la suite »