Attitude aidante #5 ASSURER LA CONFIDENTIALITÉ

08 septembre 2016

Assurez  la  personne  de  votre  discrétion  et  de  la  confidentialité,  à  moins que  les agressions persistent et que sa sécurité soit compromise. La victime a pris son courage à deux mains avant d’en parler. Le fait qu’elle vous ait choisi-e est une grande preuve de confiance,  ne  la  décevez  pas. Il  est  important  pour  vous  de  prendre  soin  de  ce lien  de confiance et de rassurer la personne que tout ce qu’elle vous dit reste entre vous deux et que vous n’allez pas en parler à personne, sauf si elle le souhaite et vous le demande
explicitement.

*Cette mise en situation  est fictive, elle est uniquement présentée à titre d’exemple:

Depuis qu’elle est arrivée au Québec pour y rejoindre son mari, Vashti ne le reconnaît plus. L’homme doux et généreux qu’elle a marié est devenu agressif et exige  des  relations  sexuelles  même lorsqu’elle  n’est pas  consentante.  Il  l’a menace  de  la  renvoyer  dans  leur  pays  et  de  garder  leurs  enfants  avec  lui  si  elle ne se plie pas à ses désirs. Vashti a peur et ne veut surtout pas quitter le Québec. Elle se sent prise et ne sait plus quoi faire. Elle décide enfin de se confier à Olga, une travailleuse du centre d’accueil pour immigrantes de son quartier «je  ne veux  pas  perdre  mes  enfants.» Olga  est  outrée  par  ce  que  lui  raconte  Vashti et aurait envie de dénoncer la situation à la police, mais elle se retient parce qu’elle comprend la peur de Vashti et lui promet que tout ce qu’elle lui dévoile restera entre elles. «Ne t’inquiètes pas Vashti, je n’en parlerai à personne sauf si tu me le demandes.»

  Téléchargez la version PDF de l'attitude aidante #5

La campagne #OnVousCroit

 

Voir les attitudes aidantes précédentes

 

Actualités RQCALACS

25
jui

Montréal, le 25 juin 2019 – Une demande d’autorisation d’appel à la Cour suprême du Canada a été déposée le 14 juin 2019 pour le dossier de trois victimes d’actes criminels qui demandent d’avoir accès à la totalité de leurs indemnités de l’IVAC (indemnisation des victimes d’actes criminels).

Lire la suite »

28
avr

« Pour les victimes, la cause est entendue, mais elle le devrait être aussi pour le gouvernement du Québec, car le 4 avril 2018 la Coalition Avenir Québec prenait l’engagement d’abolir le délai de prescription s’il prenait le pouvoir lors des élections générales du 1er octobre dernier, tout comme le Parti Québécois et Québec solidaire. Nous attendons donc un projet de loi et il nous est difficile d’être patient, car nous attendons depuis si longtemps d’avoir simplement un accès juste à la justice » a conclu monsieur Sébastien Richard.

Lire la suite »

18
mar

La Ministre de la justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia Lebel, accompagnée de Mme Hélène David, Mme Véronique Hivon et Mme Christine Labrie (toutes les trois respectivement Députées de Marguerite-Bourgeoys, Joliette et Sherbrooke) ont annoncé, ce matin, la création d’un comité d’expert.e.s sur l'accompagnement des victimes d'agressions à caractère sexuel et de violence conjugale. Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) salue cette initiative qui s’inscrit selon nous dans une recherche de pistes de solutions basées sur le partage d’expériences et d’expertises entre les groupes terrains et les instances politiques.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne de la Journée d'action 2019

Lire la suite »