Attitude aidante #5 ASSURER LA CONFIDENTIALITÉ

08 septembre 2016

Assurez  la  personne  de  votre  discrétion  et  de  la  confidentialité,  à  moins que  les agressions persistent et que sa sécurité soit compromise. La victime a pris son courage à deux mains avant d’en parler. Le fait qu’elle vous ait choisi-e est une grande preuve de confiance,  ne  la  décevez  pas. Il  est  important  pour  vous  de  prendre  soin  de  ce lien  de confiance et de rassurer la personne que tout ce qu’elle vous dit reste entre vous deux et que vous n’allez pas en parler à personne, sauf si elle le souhaite et vous le demande
explicitement.

*Cette mise en situation  est fictive, elle est uniquement présentée à titre d’exemple:

Depuis qu’elle est arrivée au Québec pour y rejoindre son mari, Vashti ne le reconnaît plus. L’homme doux et généreux qu’elle a marié est devenu agressif et exige  des  relations  sexuelles  même lorsqu’elle  n’est pas  consentante.  Il  l’a menace  de  la  renvoyer  dans  leur  pays  et  de  garder  leurs  enfants  avec  lui  si  elle ne se plie pas à ses désirs. Vashti a peur et ne veut surtout pas quitter le Québec. Elle se sent prise et ne sait plus quoi faire. Elle décide enfin de se confier à Olga, une travailleuse du centre d’accueil pour immigrantes de son quartier «je  ne veux  pas  perdre  mes  enfants.» Olga  est  outrée  par  ce  que  lui  raconte  Vashti et aurait envie de dénoncer la situation à la police, mais elle se retient parce qu’elle comprend la peur de Vashti et lui promet que tout ce qu’elle lui dévoile restera entre elles. «Ne t’inquiètes pas Vashti, je n’en parlerai à personne sauf si tu me le demandes.»

  Téléchargez la version PDF de l'attitude aidante #5

La campagne #OnVousCroit

 

Voir les attitudes aidantes précédentes

 

Actualités RQCALACS

14
déc

Montréal, 14 décembre 2017. Appuyé par des groupes sociaux, un avocat demande une révision judiciaire pour que trois victimes d’actes criminels puissent conserver les indemnités reçues, en ce moment absorbées injustement par l’aide sociale.

Lire la suite »

14
déc

Dans un contexte de surplus budgétaires: toutes les solutions sont donc réunies et à la portée des décideurs publics : le Québec peut, dès aujourd’hui, faire le choix de s’attaquer aux violences sexuelles en offrant aux CALACS l’appui nécessaire pour déployer leur mission. Dans ce contexte, pourquoi ce limiter à des fonds ponctuels?

Lire la suite »

11
déc

Le RQCALACS offre un contrat de travail à temps partiel à une chargée de projet qui coordonnera le déploiement du programme Empreinte- agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

#EtMaintenant

Lire la suite »