Historique du RQCALACS

Les premiers CALACS ont vu le jour dans les années 1970. Leur naissance s'inscrit directement dans l'évolution du mouvement des femmes, lequel a contribué à développer une nouvelle vision des agressions à caractère sexuel.

À cette époque, des groupes de femmes démontrent que le système judiciaire n'assure ni la protection, ni le droit à la sécurité et à la liberté des femmes. Trop souvent, ajoute-t-on, la police juge les «cas de viol » comme non fondés et les hôpitaux refusent des femmes ayant subi des agressions à caractère sexuel. En outre, ces groupes déplorent que les services sociaux perçoivent ces femmes comme une clientèle marginale. De plus, la population entretient de nombreux préjugés à l'égard de cette problématique, mais également à l'égard des femmes qui en sont les principales victimes.

C'est dans ce contexte qu'est né au Québec, en 1975, un premier CALACS. De nos jours, on compte au Québec une trentaine de centres  dont plusieurs sont membres du RQCALACS.

Le RQCALACS a été mis sur pied en 1979 dans le but d'offrir aux centres membres un lieu de soutien, d'échange, de ressourcement, de formation et de discussion en lien avec leur mission. Depuis sa création, il a véritablement tissé un réseau solide à travers le Québec qui s'est agrandi au fil des ans pour rejoindre un très grand nombre de femmes. Il est devenu une composante sociale bien enracinée dans la communauté. Le RQCALACS se veut rassembleur et solidaire dans la lutte contre les agressions à caractère sexuel.

 

35 ans du RQCALACS

Actualités RQCALACS

14
déc

Montréal, 14 décembre 2017. Appuyé par des groupes sociaux, un avocat demande une révision judiciaire pour que trois victimes d’actes criminels puissent conserver les indemnités reçues, en ce moment absorbées injustement par l’aide sociale.

Lire la suite »

14
déc

Dans un contexte de surplus budgétaires: toutes les solutions sont donc réunies et à la portée des décideurs publics : le Québec peut, dès aujourd’hui, faire le choix de s’attaquer aux violences sexuelles en offrant aux CALACS l’appui nécessaire pour déployer leur mission. Dans ce contexte, pourquoi ce limiter à des fonds ponctuels?

Lire la suite »

11
déc

Le RQCALACS offre un contrat de travail à temps partiel à une chargée de projet qui coordonnera le déploiement du programme Empreinte- agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Ensemble, créons une chaîne de solidarité

Lire la suite »