Regroupement des organismes et personnes en faveur de l’abolition du délai de prescription

03 avril 2018

Un rassemblement sans précédent en faveur de l’abolition du délai de prescription pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que pour l’obtention d’un soutien adéquat à ces personnes

Québec, le 3 avril 2018 - Les personnes suivantes vont s’adresser aux médias le mercredi 4 avril à 13 h 00 relativement à l’enjeu du délai de prescription pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale : Me Alain Arsenault, avocat principal des deux recours collectif intenté contre la Congrégation de Ste-Croix, Me Marc Bellemare, avocat et ancien ministre de la justice du Québec; madame Véronique Hivon pour le Parti Québécois, monsieur Simon Jolin-Barrette pour la Coalition avenir Québec, ainsi que monsieur Sol Zanetti de Québec solidaire.

Plusieurs personnalités et organismes seront disponibles pour appuyer publiquement cette démarche.

La conférence de presse aura lieu le mercredi 4 avril à 13 h 00 au Café-rencontre Centre-ville, 796 rue Saint-Joseph Est, Québec, G1K 3C3.

- 30 -

 

Source : 

       Sébastien Richard
       Regroupement des personnes et organismes en faveur de l’abolition du délai de prescription
       (514) 909-2037
        serichard@videotron.ca

 

Actualités RQCALACS

5
jui

À la sortie du documentaire «La parfaite victime», nous rappelons que l’enjeu n’est pas d’encourager ou non les survivantes à se tourner vers les tribunaux, mais bien de s’assurer que celles qui choisissent de le faire y soient bien accueillies, écoutées et accompagnées.

Lire la suite »

6
avr

En étroite collaboration avec l'équipe, la personne aura pour mandat de voir à l’avancement des problématiques entourant les agressions à caractère sexuel, à la consolidation et à la visibilité dans l’espace public du RQCALACS et de ses membres.

Lire la suite »

16
mar

À la veille de la 4e semaine de travaux parlementaire sur l’analyse du projet de loi PL84; Loi visant à aider les personnes victimes d'infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement sous la direction de Simon Jolin-Barrette, un groupe composé de victimes, de juristes expert.e.s et d’associations de défense des droits des victimes demandent que d’autres amendements seront déposés par le Ministre afin que la réforme du programme d’indemnisation des victimes d’actes criminels (IVAC) ne vienne pas entacher des droits déjà acquis dans la loi actuelle.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

Projet vedette

«Courageuses de toutes façons… À notre façon!»

Lire la suite »