Le RQCALACS salue les annonces des ministres David et Charlebois

07 mars 2018

Montréal, 7 mars 2018 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) salue l’annonce des ministres David et Charlebois d’injecter des fonds pour contrer les violences faites aux femmes.

Nous accueillons favorablement les 9 millions de dollars annoncés sur trois ans pour rehausser l’accès aux services d’aide et de soutien pour les survivant.e.s d’agression à caractère sexuel. « Nous sommes reconnaissantes envers la ministre David qui a su entendre nos préoccupations. Ces sommes permettront certainement aux centres de pallier, en partie, au manque de ressources auquel ils sont confrontés depuis longtemps déjà et qui a été amplifié et mis en lumière par la vague de dénonciations #MoiAussi », soutient Stéphanie Tremblay, porte-parole du RQCALACS.

La prévention des agressions à caractère sexuel

Près de 2 millions de dollars seront également attribués aux CALACS afin de déployer Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, un programme de prévention destiné aux jeunes des écoles secondaires, à leurs parents et au personnel scolaire. Empreinte a été développé conjointement par le RQCALACS et deux professeures du département de sexologie de l’UQAM, Manon Bergeron et Martine Hébert dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM. « Empreinte est l'exemple d'un programme inspirant qui combine l'expertise en recherche avec l'expertise d'organismes spécialisés en matière de violence sexuelle. Il a été développé selon des conditions d'efficacité reconnues dans le domaine de la prévention de la violence. L'équipe se réjouit à l’idée qu’un plus grand nombre d'adolescent.e.s bénéficiera du programme Empreinte à travers le Québec », affirme Manon Bergeron, chercheure responsable de la co-construction du projet.

Contrer efficacement la violence sexuelle : besoin d’une vision stratégique sur le long terme

Dans un contexte de sous-financement chronique des organismes d’action communautaire autonome, le recours à des sources de financement ponctuel maintient malheureusement les organismes dans la précarité et ne permet pas de développer des partenariats et une vision stratégique sur le long terme. Dans trois ans, lorsque les projecteurs des médias auront détourné leur regard du phénomène des agressions à caractère sexuel et que l’Assemblée nationale n’aura plus la même pression pour mettre en place des mesures pour contrer les violences sexuelles, retomberons-nous à la case départ? Comment les CALACS pourront-ils maintenir les services qui auront pu être mis en place grâce à l’octroi de ces 9 millions, et qui auront créé des attentes dans la population? Alors que les sommes annoncées seront chaudement accueillies dans les CALACS, nous réitérons notre besoin de mesures et de moyens récurrents. C’est d’ailleurs ce que nous nous chargerons de rappeler aux différents partis politiques tout au long de la campagne électorale, avec la nouvelle Coalition féministe contre la violence faite aux femmes.

- 30 -

Pour information :

Stéphanie Tremblay, agente de communication
Cell medias : 514-346-5252 | RQCALACS : 514-529-5252
Site web | Facebook | Twitter
stephanie.tremblay@rqcalacs.qc.ca

 

Actualités RQCALACS

19
sep

Montréal, mercredi le 19 septembre 2018 – Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) et ses membres souligneront, le vendredi 21 septembre 2018, la 37e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes (JACVSFF) en lançant la campagne Ça me regarde.

Lire la suite »

28
aoû

Déjà 75 organismes 1700 individus signataires. La pétition “L’éducation à la sexualité, ça va pas se faire par magie” est lancée en ce jour de rentrée scolaire auprès du grand public alors que nous sommes déjà 75 groupes communautaires, syndicats et associations et 1700 individus signataires.

Lire la suite »

24
mai

Hier en fin d’après-midi, la CFVF a rencontré le chef du Parti québécois, Jean François Lisée, accompagné de la vice cheffe, Véronique Hivon, et de la représentante de la condition féminine, Catherine Fournier. La CFVF a bien entendu exigé une rencontre avec chacun des chefFEs de partis mais tous n’ont pas donné suite à cette invitation. Cette première rencontre devrait donc être annonciatrice des suivantes…

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »