Les CALACS prêts à déployer le programme Empreinte - Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel

18 octobre 2017

Mercredi 18 octobre 2017 – Hier, mardi le 17 octobre, se tenait le lancement du programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, un nouveau programme de prévention destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire. Après une phase d’expérimentation dans six écoles de différentes régions, le programme est maintenant prêt à être déployé à l’ensemble du Québec pour l’année scolaire 2017-2018. Ainsi, 26 Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) offriront ce programme dans une ou plusieurs écoles de leur territoire, en fonction de leurs ressources et de leur disponibilité. 

« Les intervenantes des CALACS ont toutes les compétences nécessaires pour animer les ateliers du programme Empreinte parce qu’elles ont une grande expertise dans la prévention des agressions à caractère sexuel, et elles sont outillées pour soutenir adéquatement les victimes » affirme Laurie Fradette, coordonnatrice du projet.

Le programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel a été développé conjointement par les professeures Manon Bergeron et Martine Hébert, du département de sexologie de l’UQAM ainsi que par le Regroupement québécois des CALACS.

« Une des grandes forces de ce programme, c’est qu’il combine les expertises scientifiques, terrain et expérientielles des CALACS et des chercheures de l’UQAM » souligne Ève-Marie Lampron du Service aux collectivités de l’UQAM, qui soutient le projet.

Le but du programme de prévention, qui s’harmonise avec les apprentissages essentiels en éducation à la sexualité du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MEES), est de réduire la tolérance sociale vis-à-vis les différentes formes de violence sexuelle.

« Nous sommes fières d’avoir mis sur pied un programme qui tient compte de conditions d’efficacité reconnues dans le domaine de la prévention de la violence : une approche globale qui inclut les jeunes mais aussi leur entourage, un nombre d’ateliers suffisant avec des activités interactives et un contenu adapté au développement psychosexuel des jeunes, » soutient Martine Hébert.  

Photo - Lancement du programme
Lancement du programme, 17 octobre 2017

 

Pour information :

Stéphanie Tremblay, agente de communication RQCALACS
Cell. médias : 514-346-5252 | RQCALACS : 514-529-5252
Site web | Facebook | Twitter
stephanie.tremblay@rqcalacs.qc.ca

Actualités RQCALACS

16
aoû

Nous sommes à la recherche d'une agente de projet au volet mobilisation des compétences. Envoyez votre C.V. et une lettre de motivation à emploi@rqcalacs.qc.ca

Lire la suite »

5
jui

À la sortie du documentaire «La parfaite victime», nous rappelons que l’enjeu n’est pas d’encourager ou non les survivantes à se tourner vers les tribunaux, mais bien de s’assurer que celles qui choisissent de le faire y soient bien accueillies, écoutées et accompagnées.

Lire la suite »

6
avr

En étroite collaboration avec l'équipe, la personne aura pour mandat de voir à l’avancement des problématiques entourant les agressions à caractère sexuel, à la consolidation et à la visibilité dans l’espace public du RQCALACS et de ses membres.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

Projet vedette

«Courageuses de toutes façons… À notre façon!»

Lire la suite »