Le RQCALACS est inquiet pour la survie de ses membres

29 mai 2017

Die-in devant les bureaux des députéEs provinciaux

Montréal, lundi 29 mai 2017. Entre midi et 13h, partout à travers le Québec, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS), incluant les membres du Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), participent à un die-in devant les bureaux de leurs députéEs provinciaux. Par cette action, ils veulent démontrer que malgré l’annonce de rehaussement de 10 M$ du Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC), les OCASSS se meurent !

Les CALACS membres du Regroupement travaillent quotidiennement dans leurs communautés pour soutenir et défendre les droits des survivantes d’agression sexuelle en plus de faire de la prévention dans les écoles. L’écart entre la subvention qu’ils reçoivent et les besoins de la population qui fait appel à eux se creuse d’année en année.

Nous invitons les députées et députés de tous les partis à profiter de cette occasion et de tous les autres moments possibles pour porter le message des OCASSS auprès de la ministre responsable du PSOC, madame Lucie Charlebois, et pour la soutenir dans des actions qui éviteront que les OCASSS ne meurent.

Pour réaliser pleinement la mission de l’ensemble des 3 000 OCASSS au Québec, qui même selon le gouvernement est essentielle, il faudrait investir 355 M$ de plus dès 2017-2018. Cette année, la subvention que les OCASSS recevront du Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC) ne sera indexée que de 0,7%. Comment les OCASSS pourront-ils faire face aux différentes augmentations qu’ils subissent chaque année (hausse du loyer, des assurances, etc.)? Avec cette maigre indexation, comment pourront-ils éviter le roulement dans leurs équipes de travail, quand ils ne peuvent plus leur assurer du travail à l’année? Les OCASSS sont épuisés. Le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) doit cesser de concevoir le rehaussement du financement des groupes communautaires comme une dépense. Il doit reconnaître l’apport des OCASSS à la société et qu’il s’agit d’un investissement pour le bien-être de la population québécoise. Pour ce faire, les OCASSS ont besoin du soutien de l’ensemble des députéEs de l’Assemblée nationale.

À partir de midi devant le bureau de nombreux députéEs, les membres des OCASSS et les regroupements provinciaux invitent la population à un die-in afin d’attirer l’attention de l’Assemblée nationale sur la «mort annoncée» de milliers d’OCASSS si rien n’est fait pour les sauver.

- 30 -

Renseignements :
Alexandra Pierre, responsable des communications à la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles
438-838-2482 / info@trpocb.org

Actualités RQCALACS

14
déc

Montréal, 14 décembre 2017. Appuyé par des groupes sociaux, un avocat demande une révision judiciaire pour que trois victimes d’actes criminels puissent conserver les indemnités reçues, en ce moment absorbées injustement par l’aide sociale.

Lire la suite »

14
déc

Dans un contexte de surplus budgétaires: toutes les solutions sont donc réunies et à la portée des décideurs publics : le Québec peut, dès aujourd’hui, faire le choix de s’attaquer aux violences sexuelles en offrant aux CALACS l’appui nécessaire pour déployer leur mission. Dans ce contexte, pourquoi ce limiter à des fonds ponctuels?

Lire la suite »

11
déc

Le RQCALACS offre un contrat de travail à temps partiel à une chargée de projet qui coordonnera le déploiement du programme Empreinte- agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

#EtMaintenant

Lire la suite »