Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes « Pour lutter contre les violences envers les femmes, tout le monde doit passer à l’action !»

25 novembre 2016

Montréal, le 25 novembre 2016 – Aujourd’hui débute la Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes. Ceux-ci culminent le 6 décembre, date anniversaire de l’assassinat de 14 femmes en 1989 à l’École Polytechnique. Durant la campagne, cinq magnifiques vignettes illustrant des violences méconnues permettront de sensibiliser le public et d’appeler à des actions concrètes pour lutter contre ces violences : par exemple, la diffusion massive de la pétition exigeant une Commission d’enquête québécoise sur les relations entre les institutions policières et les femmes autochtones ou encore une manifestation de femmes sans statuts le 3 décembre à Montréal.

« Trop de femmes continuent de subir des violences chaque jour. Les dénonciations récurrentes d’agressions sexuelles nous le rappellent continuellement. L’absence de poursuites suite aux dénonciations par les femmes autochtones montre qu’il est plus que temps de lutter contre le racisme et le sexisme systémiques qui les frappent. Malgré cela, notre gouvernement fait la sourde oreille », déplore Mélanie Sarrazin, présidente de la Fédération des femmes du Québec et porte-parole de la campagne.

Élaborée par un large comité d’organismes communautaires engagés au quotidien dans la lutte contre les violences envers les femmes, la Campagne met cette année un accent particulier sur des violences occultées et invisibles. « Par exemple, où sont les voix qui s’élèvent contre la sous-représentation des femmes racisées au niveau de l’emploi ? C’est une violence économique, ça.  Qui parle des milliers de femmes qui sont sans statuts au Canada ? Les femmes itinérantes sont aussi vingt fois plus susceptibles de subir une agression que les autres femmes. De tout cela, on ne parle à peu près jamais», continue la présidente.

Illustrées par Iris Boudreau, les vignettes seront massivement diffusées sur les réseaux sociaux et dans une vaste campagne de cartes postales adressées aux élu.e.s  afin d’amener le gouvernement à agir concrètement contre les violences faites aux femmes. Les 12 jours d’action culminent le 6 décembre avec la 27e commémoration du massacre de 14 femmes à l’École Polytechnique en 1989.

Pour plus d’informations, http://cdeacf.ca/12joursactionviolence2016

-30-

Les membres du comité des 12 jours d’action : Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Fédération des femmes du Québec, Femmes Autochtones du Québec, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, SOS Violence conjugale, Y des Femmes de Montréal. Cette année, une alliance a été créée avec la Fondation Paroles de femmes et le Collectif des femmes sans statuts.

Source : Fédération des femmes du Québec

Caroline Jacquet
Responsable de la Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes
514 806-0452
organisatrice@ffq.qc.ca

Actualités RQCALACS

12
oct

À pareille date l’an dernier, les réseaux sociaux étaient pris d’assaut par des milliers survivant.e.s d’agression à caractère sexuel qui témoignaient de leur vécu sous le mot-clic #MeToo, alors qu’une actrice hollywoodienne, Alyssa Milano, propulsait le mouvement initié par la militante afro-féministe Tarana Burke. Aujourd’hui, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) réitèrent la nécessité d’un véritable changement de culture PERMANENT et des actions soutenues pour contrer les violences sexuelles.

Lire la suite »

28
sep

Lettre ouverte suite au point de presse du Parti Québécois du mercredi 26 septembre 2018 Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) constate la sortie du Parti Québécois– représenté par la vice cheffe du Parti Québécois, Véronique Hivon, ainsi que les candidats Carole Poirier (Hochelaga Maisonneuve), Maka Kotto (Bourget), Jennifer Drouin (Sainte-Marie–Saint-Jacques) et Marie-Aline Vadius (Laurier-Dorion)- pour rappeler l’importance de donner suite au mouvement #moiaussi.

Lire la suite »

25
sep

À quelques jours des élections, force est de constater que les chef.fes de partis n’ont pas tiré de grandes leçons du mouvement planétaire #moiaussi des derniers mois. La devise du Québec ne semble pas s’appliquer aux dossiers chauds soulignant l’ampleur des discriminations, iniquités et violences diverses et variées dont sont encore victimes les femmes au quotidien dans notre société dite progressiste. Il semble malheureusement que leur vote soit considéré aussi acquis que leur consentement.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »