Un projet novateur pour l’intervention, la sensibilisation et la prévention en matière de violence sexuelle

06 octobre 2016

 Montréal, jeudi 6 octobre 2016 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) souligne avec fierté le premier anniversaire de la Communauté de pratique en matière de violence sexuelle envers les femmes et les filles (CdP VSFF). 

 

Il y a un an, un projet novateur voyait le jour : une communauté virtuelle visant l’échange, l’avancement et l’amélioration des pratiques et des connaissances en matière d’intervention, de prévention et de sensibilisation pour contrer la violence sexuelle envers les femmes et les filles. À l’heure où de nouvelles manifestations de la violence sexuelle font surface (les cyberagressions, notamment), il devenait impératif pour les centres spécialisés et les organismes communautaires francophones offrant des services aux victimes d’agression sexuelle de créer des alliances afin de répondre de manière toujours plus innovante aux besoins des femmes et des filles« Personnellement, je trouve très motivant de pouvoir échanger et rallier nos forces. Au-delà de nos singularités, nous œuvrons toutes pour la même cause. Plusieurs défis sont semblables et les moyens pour parvenir à lutter contre les agressions à caractère sexuel sont diversifiés » indique Guylaine Lévesque, coordonnatrice au CALACS de Baie-Comeau, Lumière boréale. 

 

Mené par le RQCALACS, en partenariat avec l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) et la Stratégie provinciale du Nouveau-Brunswick, le projet rassemble actuellement plus de 130 intervenantes réparties dans les trois provinces et bientôt, il s’ouvrira à l’ensemble du Canada. « Il ne fait aucun doute que les intervenantes francophones des centres qui offrent des services aux survivantes d’agression sexuelle détiennent une grande expertise. La mise en commun de ces outils, ces savoir-faire et ces ressources à l’échelle du Canada nous semble tout à fait appropriée pour dépasser les limites géographiques, briser le travail en silo et améliorer l’ensemble de nos pratiques » soutient Karine Bujold, d’Escale Madavic du Nouveau-Brunswick. « La CdP VSFF ralliant les intervenantes francophones du Canada permet de briser l’isolement des communautés francophones en situation linguistique minoritaire» ajoute Kim Dubé, de l’AOcVF. 

 

Alors que l’on voit surgir, dans les médias et ailleurs, des préoccupations de plus en plus marquées face à ce criant problème de société, nous travaillons collectivement sur des solutions concrètes, à l’aide d’un outil avant-gardiste afin d’enrayer le phénomène de la violence sexuelle envers les femmes et les filles. 

 

Le RQCALACS tient à remercier Condition féminine Canada pour le financement du projet,  l’Agence de la santé publique du Canada pour l’hébergement virtuel ainsi que Innoweave pour le soutien à l'évolution évolutive du projet.  

 

- 30 - 

 

Pour information : 

 

Martine Boucher, coordonnatrice de la CdP VSFF 

Cell médias: 514-346-5252 | RQCALACS: 514-529-5252  

 

Actualités RQCALACS

12
oct

À pareille date l’an dernier, les réseaux sociaux étaient pris d’assaut par des milliers survivant.e.s d’agression à caractère sexuel qui témoignaient de leur vécu sous le mot-clic #MeToo, alors qu’une actrice hollywoodienne, Alyssa Milano, propulsait le mouvement initié par la militante afro-féministe Tarana Burke. Aujourd’hui, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) réitèrent la nécessité d’un véritable changement de culture PERMANENT et des actions soutenues pour contrer les violences sexuelles.

Lire la suite »

28
sep

Lettre ouverte suite au point de presse du Parti Québécois du mercredi 26 septembre 2018 Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) constate la sortie du Parti Québécois– représenté par la vice cheffe du Parti Québécois, Véronique Hivon, ainsi que les candidats Carole Poirier (Hochelaga Maisonneuve), Maka Kotto (Bourget), Jennifer Drouin (Sainte-Marie–Saint-Jacques) et Marie-Aline Vadius (Laurier-Dorion)- pour rappeler l’importance de donner suite au mouvement #moiaussi.

Lire la suite »

25
sep

À quelques jours des élections, force est de constater que les chef.fes de partis n’ont pas tiré de grandes leçons du mouvement planétaire #moiaussi des derniers mois. La devise du Québec ne semble pas s’appliquer aux dossiers chauds soulignant l’ampleur des discriminations, iniquités et violences diverses et variées dont sont encore victimes les femmes au quotidien dans notre société dite progressiste. Il semble malheureusement que leur vote soit considéré aussi acquis que leur consentement.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »