Violences sexuelles,femmes immigrantes, réfugiées et sans statut: Avancer sans délais pour le respect des droits humains

16 mars 2015

Afin d'appuyer les revendications visant à ce que les femmes immigrantes, réfugiées et sans statu puissent également bénéficier du droit à une vie sans violence sexuelle, le RQCALACS a déposé le mémoire du Mouvement contre le viol et l'inceste devant la commission chargée d'étudier le plan d'action gouvernemental en matière d'agression sexuelle.

Les femmes immigrantes et réfugiées font face à des situations extrêmement complexes qui requièrent divers types d’intervention et la mobilisation de plusieurs intervenantes pour la défense de leurs droits. Depuis 13 ans, le MCVI offre  des services spécialisés aux demandeuses d'asile, soit des femmes ayant subi un viol  collectif dans leur pays, des femmes fuyant l'excision, des femmes agressées sexuellement durant leur parcours migratoire, des réfugiées de guerre ou des femmes ayant subi de la torture, des immigrantes victimes de viol ou d'inceste, et des victimes du trafic sexuel.

Ce mémoire est écrit avec la volonté de porter publiquement le sort réservé aux citoyennes dont les droits sont souvent bafoués, voir niés, à cause de leur statut d'immigration. Nous l'écrivons en joignant nos voix à celles d'autres individus et groupe pour qui les droits des citoyennes et des citoyens ne sont pas conditionnels mais plutôt des droits indéniables.

Le mémoire présente :

  1. des éléments cruciaux permettant de mieux comprendre le retard cumulé en termes de droits par ces femmes

  2. des principes transversaux qui devraient guider le prochain plan d'action

  3. des recommandations visant à bonifier les cinq (5) mesures spécifiques concernant les femmes immigrantes et réfugiées contenu dans le plan actuel

  4. des nouvelles mesures afin de répondre aux enjeux actuels liés aux divers statuts d’immigration;

  5. des recommandations pour la recherche.

Consultez le mémoire du MCVI intitulé " Violences sexuelles,femmes immigrantes, réfugiées et sans statut: 

Avancer sans délais pour le respect des droits humains"

présenté à la Commission des relations avec les citoyens en mars 2015  (en format pdf).


En réponse à l'invitation de la  Commission des relations avec les citoyens dans le cadre du Rapport de la mise en oeuvre du Plan d’action gouvenemental 2008-2013 en matière d’agression sexuelle, le RQCALACS a remis un nouveau mémoire pour résumer ses principales recommandations, lesquelles sont présentées en détail dans le document. " Mettre fin à la violence sexelle au nom d'une réelle égalité entre les sexes" adressé en mai 2014 au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale, familiale et sexuelle par le RQCALACS. 

Consultez le nouveau mémoire, intitulé "  Les agressions à caractère sexuel, c'est NON. Ensemble RÉAGISSONS !" présenté à la Commission des relations avec les citoyens en mars 2015  (en format pdf).

Actualités RQCALACS

12
oct

À pareille date l’an dernier, les réseaux sociaux étaient pris d’assaut par des milliers survivant.e.s d’agression à caractère sexuel qui témoignaient de leur vécu sous le mot-clic #MeToo, alors qu’une actrice hollywoodienne, Alyssa Milano, propulsait le mouvement initié par la militante afro-féministe Tarana Burke. Aujourd’hui, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) réitèrent la nécessité d’un véritable changement de culture PERMANENT et des actions soutenues pour contrer les violences sexuelles.

Lire la suite »

28
sep

Lettre ouverte suite au point de presse du Parti Québécois du mercredi 26 septembre 2018 Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) constate la sortie du Parti Québécois– représenté par la vice cheffe du Parti Québécois, Véronique Hivon, ainsi que les candidats Carole Poirier (Hochelaga Maisonneuve), Maka Kotto (Bourget), Jennifer Drouin (Sainte-Marie–Saint-Jacques) et Marie-Aline Vadius (Laurier-Dorion)- pour rappeler l’importance de donner suite au mouvement #moiaussi.

Lire la suite »

25
sep

À quelques jours des élections, force est de constater que les chef.fes de partis n’ont pas tiré de grandes leçons du mouvement planétaire #moiaussi des derniers mois. La devise du Québec ne semble pas s’appliquer aux dossiers chauds soulignant l’ampleur des discriminations, iniquités et violences diverses et variées dont sont encore victimes les femmes au quotidien dans notre société dite progressiste. Il semble malheureusement que leur vote soit considéré aussi acquis que leur consentement.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne Ça me regarde!

Lire la suite »