L’Imposture, un film de Ève Lamont

10 avril 2012

Montréal, le 10 avril 2012. Suite au récent verdict de la Cour d'Appel de l'Ontario, qui ouvre la voie à la légalisation de maisons closes, l'équipe de L'Imposture convie le public, les acteurs sociaux et les médias à voir ou à revoir le film sur grand écran et à prendre part à une discussion sur les enjeux sociaux liés à la prostitution.

Près d'un an et demi après son lancement aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) en novembre 2010, la pertinence du film est ramenée à l'avant-plan par cette décision juridique qui animera le débat public pour des mois, voire des années à venir. Quelles seront ses retombées immédiates sur la situation réelle des femmes et sur les milieux liés à ce qu'on appelle communément « l'industrie du sexe » ? Quel poids ou quelle influence risque-t-elle d'avoir sur les autres juridictions, provinciales ou fédérale ? Quelle situation prévaut au Québec ?

> En savoir plus

Actualités RQCALACS

19
oct

Le Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) accueille favorablement l’initiative des ministres David et Charlebois d’octroyer 1M$ en fonds d’urgence pour répondre aux demandes supplémentaires qu'occasionne le mouvement #Moiaussi.

Lire la suite »

18
oct

Mercredi 18 octobre 2017 – Hier, mardi le 17 octobre, se tenait le lancement du programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, un nouveau programme de prévention destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire. Après une phase d’expérimentation dans six écoles de différentes régions, le programme est maintenant prêt à être déployé à l’ensemble du Québec pour l’année scolaire 2017-2018. Ainsi, 26 Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) offriront ce programme dans une ou plusieurs écoles de leur territoire, en fonction de leurs ressources et de leur disponibilité.

Lire la suite »

26
sep

Montréal, 26 septembre 2017 – À la suite d’une audition ayant fait les manchettes en juin 2017, une décision du Tribunal administratif du Québec (TAQ) confirme que les trois victimes d’actes criminels qui sont prestataires de l’aide sociale ne pourront pas conserver leurs indemnités. Une injustice qui a assez duré, s’indignent des groupes communautaires.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

36e Journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes : les activités des membres

Lire la suite »