L’Imposture, un film de Ève Lamont

10 avril 2012

Montréal, le 10 avril 2012. Suite au récent verdict de la Cour d'Appel de l'Ontario, qui ouvre la voie à la légalisation de maisons closes, l'équipe de L'Imposture convie le public, les acteurs sociaux et les médias à voir ou à revoir le film sur grand écran et à prendre part à une discussion sur les enjeux sociaux liés à la prostitution.

Près d'un an et demi après son lancement aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) en novembre 2010, la pertinence du film est ramenée à l'avant-plan par cette décision juridique qui animera le débat public pour des mois, voire des années à venir. Quelles seront ses retombées immédiates sur la situation réelle des femmes et sur les milieux liés à ce qu'on appelle communément « l'industrie du sexe » ? Quel poids ou quelle influence risque-t-elle d'avoir sur les autres juridictions, provinciales ou fédérale ? Quelle situation prévaut au Québec ?

> En savoir plus

Actualités RQCALACS

4
avr

Québec, le 4 avril 2018 - Un regroupement historique de personnalités politiques, de personnes impliquées depuis longtemps en faveur des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que de représentants d’organismes venant en aide aux femmes et aux hommes qui ont subi ces sévices se sont regroupés, en ce 4 avril 2018 à Québec, pour réclamer l’abolition du délai de prescription prévu dans le Code civil du Québec pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale. Or, le 19 décembre dernier, le Protecteur du citoyen du Québec rendait un avis important en cette matière qui donne une forte légitimité aux revendications de ces victimes.

Lire la suite »

3
avr

Un rassemblement sans précédent en faveur de l’abolition du délai de prescription pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que pour l’obtention d’un soutien adéquat à ces personnes

Lire la suite »

7
mar

Nous accueillons favorablement les 9 millions de dollars annoncés sur trois ans pour rehausser l’accès aux services d’aide et de soutien pour les survivant.e.s d’agression à caractère sexuel. « Nous sommes reconnaissantes envers la ministre David qui a su entendre nos préoccupations. Ces sommes permettront certainement aux centres de pallier, en partie, au manque de ressources auquel ils sont confrontés depuis longtemps déjà et qui a été amplifié et mis en lumière par la vague de dénonciations #MoiAussi », soutient Stéphanie Tremblay, porte-parole du RQCALACS.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

#EtMaintenant

Lire la suite »