Pas un jour sans agressions à caractère sexuel!

12 septembre 2012

En 2011, le taux de signalement des infractions sexuelles a diminué au Québec. Les corps policiers ont enregistré 450 infractions sexuelles de moins que l’année précédente. Est-ce à dire qu’il y’a moins de crimes sexuels au Québec? Le Regroupement des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) y voit plutôt une indication inquiétante de la banalisation de la violence sexuelle faite aux femmes. «En effet, notre expérience nous démontre qu’encore trop de femmes et d’adolescentes ne signalent pas leurs agressions à la police parce que, d’une part, elles banalisent la violence exercée à leur endroit et, d’autre part, elles craignent que la police en fasse de même » explique Rosa Pires, porte–parole du Regroupement québécois des CALACS.

Une enquête sociale générale sur la victimisation au Canada , relate en effet que la majorité des victimes (58%) ont dit ne pas avoir signalé l’agression sexuelle à la police parce qu’elles estimaient que l’incident n’était pas suffisamment important. «Comment prendre au sérieux la violence sexuelle exercée à ton endroit, lorsque la société projette partout, du journal local aux petits écrans que les femmes, et les adolescentes, sont des « objets » de consommation jetables. L’industrie de la séduction est en plein essor, et la banalisation de la violence sexuelle rend les frontières de ce qui n’est pas acceptable de plus en plus floues.», continue Rosa Pires.

C’est donc sous le thème de la banalisation de la violence sexuelle que les CALACS soulignent cette année la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes. Le Regroupement québécois des CALACS lance un message clair : les agressions à caractère sexuel ne sont pas que «des faits divers».Un dossier de presse répertoriant les nouvelles d’agressions à caractère sexuel à l’échelle canadienne, depuis septembre 2011 se retrouve sur notre site.

Le 21 septembre, sensibilisons le Québec à prendre au sérieux la violence sexuelle. Diverses activités se tiendront dans les petites et grandes communautés de la province. À l’occasion de cette 31e journée d’action, le Regroupement québécois des CALACS lance une campagne de sensibilisation sur le web. Nous encourageons tout le monde à regarder et diffuser notre capsule, au plus grand nombre d’ami(e)s, de parents, d’enseignant(e)s etc. Elle sera disponible au www.rqcalacs.qc.ca à partir du 12 septembre 2012.

 

Actualités RQCALACS

18
avr

Nous avons, dans les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS), sursauté à la lecture de la chronique de Sophie Durocher intitulée « Encore une fausse accusation de viol ». Voici notre réaction :

Lire la suite »

13
avr

Montréal, jeudi le 13 avril 2017 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) est insatisfait des résultats obtenus suite à la révision des dossiers d’agression sexuelle classés non fondés. Une simple révision du classement de dossiers est-elle vraiment la solution que les services de police ont trouvée pour régler le problème du faible taux de dénonciation en matière d’agression à caractère sexuel?

Lire la suite »

20
fév

Ça fait maintenant presque qu’un an et demi qu’on propage le message #OnVousCroit dans les médias traditionnels et sociaux lorsqu’il est question de violence sexuelle. Depuis, on nous reproche de croire les yeux fermés, on nous accuse de sexisme inversé et de nous penser au-dessus des lois, on nous traite d’extrémistes et on nous dit que notre message nuit à notre crédibilité. À tous-tes les sceptiques, qui jugent que notre message #OnVousCroit est futile, vous trouverez, dans les lignes qui suivent, les raisons pour lesquelles nous ne cesserons pas de l’utiliser.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne contre les violences vécues par les femmes locataires

Lire la suite »